La direction d'acteur comme une métaphore du cadre

« Le cadre, figure de l’encadrement, crée une limite structurante qui s’aménage de façon adaptée et pragmatique au sein d’un projet partagé, à la faveur d’un dialogue constructif instauré entre l’acteur et son metteur en scène, alias l’encadrement.


Le cadre détermine ainsi un espace opérationnel fondé sur toute la richesse du vivant et les vertus de l’échange interpersonnel et professionnel.


Dans cet espace est définie et mise en valeur la part spécifique que l’acteur prend à la réalisation de l’œuvre, dans un dialogue au long cours.


Ce dialogue constitue une occasion sans cesse renouvelée de rappeler la nature de l’œuvre et les enjeux, les modalités et les contraintes de sa réalisation, en même temps que le caractère irremplaçable de l’apport personnel et spécifique de l’acteur à cette réalisation collective.

Le cadre contient ainsi et valorise cette part de l’œuvre et de sa réalisation qui relève spécifiquement de l’action et de la responsabilité de l’acteur.


C’est une interface partagée entre l’acteur et son action, d’une part, et celui qui a pour mission d’inscrire cette action dans la conduite générale de la réalisation de l’œuvre, d’autre part.


Le cadre, support du dialogue entre l’acteur et le metteur en scène, est le lieu où l’exposé des règles s’entend comme la clé de l’articulation utile entre l’action de l’acteur et la réalisation collective de l’œuvre.


Aperçu dans sa fonction structurante développée à la faveur d’un dialogue où s’énoncent et se partagent des règles librement consenties, le cadre se révèle un facteur d’émancipation pour les acteurs aux différents échelons de responsabilité, au service et au sein d’un projet partagé »

Article
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Articles Récents
Archives
Suivez-nous
  • Facebook - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle

© 2018 LAM - L'art du management | Réalisation :  atelier Klettern | Conditions Générales de Vente